Hosted by IOE- International Organisation of Employers

IOM, IOE, Business Advisory Group on Migration, and Business Africa Host First Consultation with Private Sector on the GCM

May 28, 2021

Thursday, 27 May 2021 – The International Organization for Migration (IOM), the International Organisation of Employers (IOE), Business Advisory Group on Migration, Business Africa are jointly hosting the first online consultation session with the private sector in Africa today on the implementation of the Global Compact for Safe, Orderly and Regular Migration (GCM).

The event brings together over 40 representatives of national business groups and human resources experts from across Africa. The aim is to collectively discuss and bring forward business recommendations to address how to best harness the opportunities on migration associated with tomorrow’s needs for skills, as well as to promote collaboration between governments and private sector on labor migration issues.

The outcomes of the session will be highlighted at the African Continental review of the GCM set to take place in July 2021, where participating countries exchange views and updates on the achievements and challenges to accomplishing GCM objectives. Regional and continental reviews will feed into the International Migration Review Forum (IMRF) to be held in 2022.

“As governments are implementing the GCM, employers have a key role to play, to bring forward business recommendations to address the challenges associated with tomorrow’s needs for skills, as well as to strengthen the contribution of migration to sustainable development and economies,” said Ms. Aissata Kane, IOM’s Senior Regional Advisor for Africa.

“The private sector needs to be part of the global conversation on ways to manage and innovate migration. Indeed, the Global Compact for Migration prioritizes this engagement. At IOE, together with our over 150 member organizations, we bring the private sector views to the international level. The Africa Employers’ Consultation is a vital part of our effort to ensure the business voice is part of the international dialogue, and an opportunity to build mutual understanding between all stakeholders on migration. “said Mr. Roberto Suarez-Santos, IOE Secretary General.

The GCM was adopted in December 2018 by the United Nations General Assembly and is based on a human rights and migrants-centered approach to migration that aims at balancing national sovereignty and migrant rights, regardless of their status, and promoting gender-responsive and child-sensitive migration governance.

Member States underlined the importance of engaging with all relevant stakeholders, including private sector and employers, to ensure a whole-of-government and whole-of-society approach for effective implementation.

Panel discussions on the event center on enhancing availability and flexibility of pathways to regular migration, facilitating fair and ethical recruitment frameworks, and investing in skills development and promoting mutual recognition of skills and other professional credentials which are all objectives stated by GCM.

Participating in the discussion are speakers representing industry and employers’ groups from Cameroon, Cote D’Ivoire, Egypt, Kenya, Lesotho, Tunisia and Uganda, as well as speakers from employment and human resources consultancies Gesper Services (Morocco), The Job Factory (Democratic Republic of Congo) and Fragomen (South Africa). Representatives from Resident Coordinators office equally presented on the importance of skills upgrading and the importance of supporting regular migration pathways.

French translation :

L’OIM, l’OIE, le Groupe consultatif des entreprises sur la migration et Business Africa organisent la Première Consultation avec le Secteur Privé sur le PMM

Jeudi 27 mai 2021 – L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), l’Organisation Internationale des Employeurs (OIE), le Groupe consultatif des entreprises sur la migration et Business Africa organisent conjointement aujourd’hui la première session de consultation en ligne avec le secteur privé en Afrique sur la mise en œuvre du Pacte Mondial pour des Migrations sûres, ordonnées et régulières (PMM).

L’événement rassemble plus de 40 représentants de groupes d’entreprises nationaux et des experts en ressources humaines de toute l’Afrique. L’objectif est de discuter collectivement et de formuler des recommandations d’entreprises sur la meilleure façon d’exploiter les opportunités de migration associées aux besoins des compétences de demain, ainsi que de promouvoir la collaboration entre les gouvernements et le secteur privé sur les questions de migration de travail.

Les résultats de la session seront mis en évidence lors de l’Examen Continental Africain du PMM prévu en juillet 2021, au cours duquel les pays participants échangeront leurs points de vue et feront le point sur les réalisations et les défis à relever pour atteindre les objectifs du PMM. Les examens régionaux et continentaux alimenteront le Forum d’Examen des Migrations Internationales (FEMI) qui se tiendra en 2022.

” Alors que les gouvernements mettent en œuvre le PMM, les employeurs ont un rôle clé à jouer, pour proposer des recommandations commerciales afin de relever les défis liés aux besoins de demain en matière de compétences, ainsi que pour renforcer la contribution de la migration au développement durable et aux économies “, a déclaré Mme Aissata Kane, conseillère régionale principale de l’OIM pour l’Afrique.

” Le secteur privé doit faire partie de la conversation mondiale sur les moyens de gérer et d’innover en matière de migration. En effet, le Pacte mondial pour les migrations donne la priorité à cet engagement. À l’OIE, avec nos plus de 150 organisations membres, nous apportons les points de vue du secteur privé au niveau international. La Consultation des employeurs africains est une partie essentielle de notre effort pour assurer que la voix des entreprises fasse partie du dialogue international, et une opportunité de construire une compréhension mutuelle entre toutes les parties prenantes sur la migration. ” a déclaré M. Roberto Suarez-Santos, secrétaire général de l’OIE.

Le PMM a été adopté en décembre 2018 par l’Assemblée Générale des Nations Unies et repose sur une approche de la migration axée sur les droits de l’homme et les migrants, qui vise à équilibrer la souveraineté nationale et les droits des migrants, quel que soit leur statut, et à promouvoir une gouvernance de la migration sensible à la problématique femmes-hommes et aux besoins de l’enfant.

Les États membres ont souligné l’importance de s’engager avec toutes les parties prenantes concernées, y compris le secteur privé et les employeurs, afin de garantir une approche mobilisant l’ensemble du gouvernement et de la société pour une mise en œuvre efficace.

Les discussions du panel de l’événement sont centrées sur l’amélioration de la disponibilité et de la flexibilité des voies d’accès à la migration régulière, la facilitation de cadres de recrutement équitables et éthiques, et l’investissement dans le développement des compétences en promouvant la reconnaissance mutuelle des compétences et autres qualifications professionnelles, qui sont tous des objectifs énoncés par le PMM.

Des orateurs représentant l’industrie et les groupes d’employeurs du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de l’Égypte, du Kenya, du Lesotho, de la Tunisie et de l’Ouganda, ainsi que des orateurs des cabinets de conseil en emploi et en ressources humaines Gesper Services (Maroc), The Job Factory (République démocratique du Congo) et Fragomen (Afrique du Sud) participeront à la discussion. Des représentants du bureau des coordinateurs résidents ont également fait des présentations sur l’importance de l’amélioration des compétences et sur l’importance de soutenir les voies de migration régulière.